Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Canada nous voilà
  • Canada nous voilà
  • : Chroniques et photos de notre parenthèse enchantée à Montréal
  • Contact

Heure à Montréal

Rechercher

Cariboux's playlist


Robert Charlebois
Je reviendrai à Montréal




Yann Tiersen
Le banquet

Deux minutes de Montréal...

 

17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 04:45

Le périple continue…

Peu de temps après avoir quitté Québec nous avons fait étape au Parc de la Chute de Montmorency, haute de 83 mètres (alors que celles du Niagara ne font "que" 53 mètres) et faisant face au St Laurent et à l'île d'Orléans.
Nous avons emprunté un téléphérique pour rejoindre le haut de la chute avant de redescendre à pied de l'autre côté. 


Après cette halte rafraîchissante, direction l'île d'Orléans (34 Km de long et 8 Km de large) qui compte 7000 habitants, des maisons basses et colorées et une minuscule plage ! Cette île a des allures de village et il y règne une douceur de vivre difficilement comparable avec la France. Nous avons goûté du chocolat au sirop d'érable et n'avons pas résisté aux délicieuses tires (sucettes) en forme de feuille d’érable.

Voici un aperçu, rien que pour vous, des jolies maisons insulaires.


Ensuite, nous avons pris la route pour 200 kilomètres encore plus à l'Est en direction de Tadoussac. Pour rejoindre cette petite ville côtière, il faut prendre le bac. (Georges nous a expliqué que la construction d’un pont est envisageable mais extrêmement coûteuse donc abandonnée, aussi la ville est obligée d’assurer un service de traversée gratuite entre les 2 côtes)

Tadoussac est principalement réputée pour l’observation des baleines et comme nous avions la ferme intention d’en apercevoir, ça ne pouvait pas mieux tomber !

Nous avions eu la brillante idée de réserver une nuit à l’auberge de jeunesse, malheureusement une colo de 70 gamins avait eu la même bonne idée. Résultat : entre les rires, les bousculades dans l’escalier et un pianiste entêté malgré l’heure tardive, nous avons dormi 4-5 heures. Surprise au réveil au moment de prendre la douche : plus un seule goutte d’eau chaude ! La réceptionniste, confuse, nous a remboursés et avec l’argent nous nous sommes offert un petit dèj de roi au luxueux hôtel de Tadoussac. Œufs brouillés, fèves au lard, bacon, jus de fruits frais, saucisses au sirop d’érable, viennoiseries, fruits frais… On a mangé pour la journée !

Nous avions réservé une excursion au départ des Bergeronnes, à côté de Tadoussac, les touristes et gamins en moins.
Dans la rubrique « le monde est encore plus petit que l’on ne le pensait », 6 autres « couples » faisaient la croisière avec nous : 2 québécoises, normal me direz-vous, mais aussi 2 suisses de Lausanne (à 2 heures de Besançon) et 2 franc-comtoises de Belfort !  

La balade a duré 2h30, nous avons embarqué sur un zodiac affublés de superbes et seyantes combinaisons. (bien pratiques, il faut l’avouer car le vent souffle et il n'y a aucun abri sur le bateau !)
Après un petit quart d’heure de navigation, nous avons aperçu deux belugas non loin des côtes. Et un peu plus tard, grande surprise, une des québécoises a crié et là, juste devant nous, un souffle d’eau est apparu ! En effet, il y avait là deux rorquals communs. Surtout, ne vous imaginez pas que nous avons vu une baleine immense sortir de l’eau à la verticale et retomber dans un magistral sploch, parce que ce n’est pas là qu’elles sont, mais plutôt à Marineland ou en Californie ! C’était quand même impressionnant car nous distinguions les dos et nageoires de chaque bête, au total une dizaine de rorquals, 3 phoques et des belugas. Sur le retour, nous avons rencontré un troupeau d’une demi-douzaine de belugas, brillants de toute leur blancheur sur l’eau bleue. C’était une belle rencontre, en tout cas originale pour nous !

Pour la petite explication, voici à quoi ressemblent un beluga et un rorqual commun, appelé improprement « baleine ». (Bien sûr, ce ne sont pas nos photos puisqu'il est pratiquement impossible de saisir le très bref moment où l'on aperçoit l'animal).

 

Voilà, notre petit séjour touche à sa fin après 1250 kilomètres parcourus à la découverte de Québec, des baleines, des québécois et de l’histoire du pays sous un franc soleil, nos nez rouges comme des homards peuvent l’attester ! 

Aude & Cédric, splotch !

Partager cet article

Repost 0
Published by Aude & Cédric - dans Nos aventures
commenter cet article

commentaires

Olivier 22/06/2007 04:06

Ben ca y est, ils ont reussi a mettre des photos!

annette 18/06/2007 08:38

wahou ! Vous allez bientôt pouvoir être embauchés comme guide touristiques. Vous faites joliment la promotion de ce magnifique coin de la planète. A vous lire ça a un petit goût de paradis !!! Enjoy !
gros bisous
Annette

Derniers Articles

D'où venez-vous ?

Geo Visitors Map